Voyage jaipur
Jaipur est la capitale du Radjasthan. La ville attire beaucoup de touristes grâce au nombre des monuments qu'elle recèle et à la proximité des grandes villes de Delhi et Agra par autoroute. La promenade dans cette ville aux bâtiments roses et uniformes, la richesse de l'artisanat, la magnificence du Palais d'Amber, la curiosité de l'Observatoire, la taille de la forteresse sont les attraits de Jaipur. Un événement particulier à ne pas manquer à Jaipur, la fête de l'éléphant se déroule tous les ans au moment de la fête des Couleurs.

Palais des Vents
Au XVIIIème siècle, l'important maharadjah Sawai Jai Singh II construit cette ville avec un plan géométrique strict. Les avenues se croisent perpendiculairement. Le rez-de-chaussée des bâtiments offre une arcade sur la rue. Les marchands placent leur boutiques derrière ces arcades. Aujourd'hui encore, chaque rue est un bazar spécialisé dans la vente d'un artisanat particulier. Les touristes se promènent sous les arcades en jetant un coup d'oeil aux vitrines. Jaipur est souvent surnommée la Ville Rose car beaucoup de bâtiments sont construits dans du grès rose et les autres semblent avoir été peints dans la même couleur. Sur les grandes artères, les façades semblent uniformes avec leurs arcades au rez-de-chaussée et leurs moucharabiehs de pierre au premier et unique étage. Dans ce décor magnifique, le Palais des Vents n'a que la particularité d'avoir plusieurs étages !

Le plus beau monument à visiter est sans hésiter le grandiose Palais d'Amber à 10 kilomètres des murs de Jaipur. La vue du Palais est déjà magnifique en arrivant de l'autre côté du lac. Habituellement, des éléphants se baignent dans ce lac. Ensuite, une route en zig-zag monte ceinturée de muraille jusqu'à la Porte de Ganesh couverte de fresques. En passant la Porte de Ganesh, nous entrons dans de grands espaces somptueux où de nombreux maharadjahs et leur cour ont vécu. De nombreuses pièces sont magnifiquement peintes et sculptées. Des miroirs et des vitraux agrémentent le décor de plusieurs d'entre elles. De plus, une vue imprenable sur le lac et son île artificielle est visible depuis les moucharabiehs de certaines chambres. L'île artificielle est un jardin impressionnant où chaque plan de fleur est incrusté dans des motifs géométriques de pierre. En redescendant du Palais d'Amber du côté opposé au lac, nous pouvons visiter le temple de Shiromani, un chef d'oeuvre de motifs sculptés.

Amber Palace et son lac
La muraille du Palais d'Amber court sur des kilomètres, touche la forteresse de Jaigarth et le Fort du Tigre (Tiger Fort). La forteresse de Jaigarh était une position stratégique imprenable où le plus gros canon du monde a été fondu. Il parait qu'il n'a tiré qu'un coup dans le cadre de tests... Le Fort du Tigre abrite, lui un petit Palais non rénové mais possédant un certains charme.

Jardin flottant
A l'intérieur de la ville, le City Palace est un palais modeste. Sauf le nom, il n'a rien de comparable au City Palace d'Udaipur. La visite peut toutefois être intéressante. Les cours successives sont séparées d'importantes portes, un musée de costumes montre des vêtements originaux de différentes époques, un musée d'armes présente des pistolets et des poignards au pommeau de jade, des arcs, des flèches et des carquois, la salle des Audiences publiques recèlent de jolies miniatures.

Deux autres curiosités sont indiquées en ville, le Palais des Vents et l'Observatoire. Le Palais des Vents n'est qu'une façade pyramidale de plusieurs étages avec des fenêtres en moucharabiehs. Le bâtiment n'a pas d'épaisseur mais il se visite tout de même. La visite nous place dans les pas de ces femmes qui regardaient la rue sans être vues, dans la fraicheur de l'ombre et des courants d'airs des moucharabiehs. L'Observatoire présente, lui de curieux édifices qui permettaient certaines mesures astronomiques avec une précision relativement importante. Le Maharadjah Sawai Jai Singh II était un féru de sciences comme l'astronomie...

Chand Baori
Sur la route de Bharatpur et d'Agra, ne pas manquer le magnifique puit en escaliers à Abhaneri, Chand Baori. Ce superbe ouvrage compte 11 niveaux de marches en zizag. Le long du puit se trouve une construction avec de petites pièces dont l'une était réservée au femmes. L'emplacement de la noria qui, grâce à la force de boeufs, montait l'eau à la surface est visible au milieu du de la construction. Les ruines d'un palais se visitent aussi à 100 m de là. Les autorités indiennes ont notamment oeuvrés pour protéger certaines sculptures récupérées sur ce champ de ruines.